Accueil > Activités > Environnement, social , écologie > Éco-lieu/e-co-lieu > ____ Agir et expérimenter, écolieu Utopie NTIC > Le serveur : présentation

Le serveur : présentation

mercredi 31 mars 2010, par gepeto

Dans l’organisation de l’écolieu, le point de connexion avec Internet, ici un serveur, peut aussi être le point névralgique. Ce point permet une connexion au réseau Internet, ou plutôt, il relie les services d’un fournisseur d’accès Internet qui lui constitue de fait l’interface à Internet.

Ce fournisseur d’accès peut être privé ou institutionnel, plus ou moins regardant, plus ou moins fiable, indépendant, unique, collectif etc. Nous n’en discuterons pas ici tout en sachant que des fournisseurs collectifs et/ou institutionnel sont rares.

Besoins et nécessités du serveur

- autonome en énergie, le plus possible ( < 20W ) ;
- autonome en suivi, maintenance aisée ;
- avoir une incidence connue sur l’environnement, fabrication, recyclage.
- installation facile

Permettre de :
- se connecter à Internet ;
- héberger ses sites ;
- héberger sa messagerie ;
- partager des ressources numériques, en interne et en externe de façon fiable et sécurisé.

  Les choix matériels du moment

Il faut penser à se mettre au goût du jour en faisant un tour sur mini-itx.com ?

- utiliser un serveur sur une carte mère d’ordinateur type base consommation ( 6W ) :
- delock ou
- Jetway J7F2 sur base d’un processeur C7 (VIA) avec une alimentation souple ( 6V a 24V)
- ou MSI IM-945GSE-A Atom
- Intel-D945GSEJT-Mini-ITX ex sur ce site
- ou un sheevaplug, tout petit serveur de 5W
- une nouvelle possibilité nous est donnée avec la petite boite Fonera 2.On

L’avantage de la Jetway ou de la Delock est qu’éventuellement nous pourrions avoir aussi un ou deux postes bureautique/Internet avec la même configuration matérielle, plus facile pour une maintenance future.

L’avantage de la carte Intel est une meilleur intégration dans l’idée du ’home’ serveur. Alimentation 12V, ultra platte, sans ventilateur .

Les avantages de la Fonera 2.On sont :
- Le prix ( 79e)
- la simplicité et robustesse : c’est une petite boite toute faite alimenté par un tranformateur
- la consommation reduite du à sa simplicité
- la taille ?

Les désavantages :
- il faut apprendre à utiliser le micro-système GNU/Linux openwrt, ce qui n’est pas trop difficile.
- Ne pas penser y installer un ’gros’ serveur pour 100 sites et 2000 hits/j, mais en fait est ce notre cas ?
- les développement sur cette plateforme sont plus technique. pas de SME toute faite.
donc :

- autonomie en énergie 10W avec une mémoire de masse ; voir 5 Wavec la Fonera
- conforme a la norme ROHS ;
- pas de bruit, pas de ventilateur, disque peu sollicité voire disque flash.

  Les choix logiciels du moment

Dans ce monde libre, tout un tas de choix s’offre à nous pour ce qui concerne la distribution GNU/Linux serveur.

Dans un premier temps, historiquement nous travaillions avec SME. Mais afin de minimiser encore plus la plateforme, nous remettons sur le billard ce choix.

Linux, Apache, MYSQL, PHP ( LAMP ) sous Debian est un premier réflexe. Nous pourrions remettre en doute Apache et remplacer ce serveur httpd par lighthttpd . Établissons un premier jet de liste :

- webmin ou bidule identique
- serveur WEB :lighthttpd ou apache
- serveur SMTP (Sendmail, Postfix, Qmail
- serveur IMAP (UW, Cyrus, Courier
- serveur webmail : squirrelmail ou roundcube

Je met en forme 4 plateformes de test :

1 Base debian/Ubuntu EBOX

Pour cette base debian, partant de doc tel que : [http://wiki.debian.org/DebianLive/HowTo/LAMP] ou plateforme EBOX. EBOX est une nouveauté pour moi, basée sur une Ubuntu minimale elle offre toute les fonctionnalités d’un serveur clé en main. Un article commencé la dessus

2 Base SliTAZ

SliTAZ . Une distribution suisse ultra minimale : moins de 30Mo ! Elle est de fait une base idéale pour les terminaux, mais peut être qu’une version remodelée en serveur ... Cela donne l’article 27 Un serveur SliTAZ GNU/Linux

3 Base SME

Cela devait être :SLAMPP un livecd Slakware. Mais cela sera SME en version allllllllllllégée, parce que cela serait dommage de ne pas utiliser nos 7 ans expérience sur cette bestiole.
Voirl’article 30 Un serveur SME GNU/Linux

3 Base OpenWrt

Les matériels compatilbles OpenWrt fleurissent, ils ne sont pas chers et consomment moins de 5W. C’est sans doute l’avenir pour nos toutes petites machines. Voirl’article 30 Un serveur OpenWRT et la Fonera GNU/Linux